• SPEEDUP
  • Échange gratuit dans les 30 jours
  • Shop de marque Dynafit original

RACE | 22.05.2018 | Dennis Forte | Photo (c)Haakon Funderud Lundkvist

Nouveau record du monde en ski-alpinisme: Lars Erik Skjervheim franchit 20 939 mètres de dénivelé en 24 heures

Trois ans d’entrainement intensif, des conditions idéales le jour de l’exploit et une passion inébranlable pour le ski-alpinisme: c’est ce qu’il aura fallu à Lars Erik Skjervheim pour établir ce nouveau record. Le sportif a beaucoup sacrifié – sa vie sociale en particulier – pour atteindre son objectif, mais le week-end du 19 et 20 mai 2018 sera maintenant inscrit dans les annales. Lars Erik a franchi 20 939 mètres de dénivelé en 24 heures, dépassant ainsi nettement l’ancienne marque enregistrée officiellement. Il était accompagné dans son exploit par Malene Blikken Haukøy, qui a elle franchi 15 440 mètres de dénivelé et établi de cette manière la première référence mondiale chez les femmes.

La station de ski de Myrkdalen, située près de Voss en Norvège, présentait des conditions idéales pour la tentative de record. Le départ, donné à 15h00 précises le 19 mai 2018, s’est fait sur un rythme modéré et dans une ambiance détendue. Coller les peaux, grimper, retirer les peaux, descendre… tour après tour, les deux sportifs s'en tiennent à ce programme sur un parcours de 1.9km de long et 460m de dénivelé. De nombreux amis et proches sont présents, pour encourager, motiver et aider Lars Erik et Malene. Un stand avec des boissons est installé à mi-pente, tandis qu’un poste de ravitaillement situé au sommet offre aussi des aliments aux athlètes, qui peuvent manger tout en skiant pour ne pas perdre de temps.

Je ne le referais pas!

Les premières heures passent très rapidement et Malene et Lars Erik progressent à un bon rythme, ce dernier s’approchant mètre après mètre du record mondial. Il se sent bien et la nuit qui est maintenant tombée ne le perturbe pas, du moins pas pour le moment! Son objectif est de dépasser la marque établie par l'Américain Mike Foote, qui a franchi 18 644 mètres de dénivelé en mars 2018, et Lars Erik est en bonne route pour s'adjuger le record. Malene est également en relativement bonne forme après dix heures d'effort. La pression est un peu moins forte sur ses épaules, car il n’existe pas encore de record enregistré officiellement chez les femmes. En arrivant au bout, elle sera donc la première à inscrire son nom sur les tableaux!

C’est le dimanche 20 mai, la nuit touche à sa fin et dans deux heures les premiers rayons de soleil illumineront le parcours. Les pas de Lars Erik se font plus lents, on aperçoit la condensation de son souffle rapide dans le faisceau de sa lampe frontale. Il souffre de crampes récurrentes dans la jambe droite. «La période située entre la 14e et la 19e heure aura été la plus dure. Je sentais mes forces m'abandonner petit à petit», confessait-il après l’effort. Il a cependant puisé de l'énergie au plus profond de lui-même, tant mentalement que physiquement, et les choses ont commencé à aller mieux avec le lever du jour. Encore cinq heures d’effort à venir, il aperçoit la lumière au bout du tunnel…

 

À 15h00 exactement, 24 heures après le début de cette aventure, les deux athlètes norvégiens sont enfin libérés. Ils ont réussi! Lars Erik a battu l'ancien record de 2295m et Malene est la première femme établir un record officiel dans cette épreuve. La passion pour le ski-alpinisme a une fois de plus fait des miracles.