• SPEEDUP
  • Échange gratuit dans les 30 jours
  • Shop de marque Dynafit original

RACE I 16.11.2018 I Johanna Erhart I Images © Harald Wisthaler

Coupe du monde ISMF: le point de rencontre des meilleurs athlètes du circuit

L’athlète autrichienne du Team DYNAFIT Johanna Erhart en connait un bout dans le domaine de la compétition. Elle a participé à son premier semi-marathon à l’âge de 13 ans déjà, et cinq ans plus tard elle franchissait la ligne d'arrivée de son premier triathlon Ironman. Elle s’est découvert la même année une passion pour le ski-alpinisme et n’a pas tardé à rejoindre l'équipe nationale autrichienne de la discipline. Johanna a signé depuis de nombreux succès, comme une 2e place lors de la dernière édition du Sellaronda Skimarathon et diverses performances de premier plan en Coupe du monde. En tant qu’experte du ski-alpinisme, elle nous livre un aperçu de ce qu'est la Coupe du monde ISMF et nous explique les principaux points des différentes modalités.

Tous les athlètes membres d’équipes nationales peuvent en principe se qualifier pour la Coupe du monde ISMF. Chaque pays établit ses propres critères. Les fédérations en charge pour chaque nation déterminent différentes courses, lors desquelles les athlètes n’étant pas membres de cadres peuvent se qualifier. Les athlètes des cadres, qui ont déjà prouvé leur niveau lors de la saison précédente, disposent pratiquement tous d’une place de départ fixe en Coupe du monde. Et pour avoir le droit de concourir en Coupe du monde ISMF, la fédération de l’athlète doit est inscrite auprès de l’ISMF. L’athlète reçoit alors une licence qui lui permet de prendre le départ. Cette licence sert en premier lieu à prouver que l’athlète a passé un test médical qui l’autorise à pratiquer un sport de compétition. L’athlète doit en outre signer et respecter les directives internationales sur le dopage.

Quelles sont les disciplines ?

Il existe trois disciplines en Coupe du monde: Individual, Sprint et Vertical. Et lors des grands événements (championnats d’Europe ou du monde), on trouve encore le Relai et la course par équipe.

 

Les courses Individual se déroulent dans le terrain et des aptitudes techniques élevées sont nécessaires aussi bien à la montée qu'à la descente. Des tronçons à franchir en crampons et des passages d’escalade font partie des épreuves. Il faut aussi faire attention à ne pas perdre trop de temps dans les transitions. Une bonne dose d’expérience est nécessaire en Individual pour occuper les avant-postes. Il faut de plus être bon skieur à la descente et ce n’est donc pas un hasard si l’on a affaire ici à la discipline reine du skis-alpinisme.

Les règlements les plus importants

Il existe différentes classes d’âge en Coupe du monde ISMF: Juniors, Espoirs et Général. Et lors des grandes compétitions, les plus jeunes athlètes (Cadets) sont aussi invités. La catégorie Espoirs comprend tous les athlètes de moins de 23 ans, ceux-ci étant également classés en Général. Il existe un classement supplémentaire en Coupe du monde ISMF pour les Espoirs, qui permet de faire la transition entre les catégories Juniors et Général.

 

Les prescriptions sur le dopage se calquent sur le code antidoping international. Des contrôles sont effectués après chaque compétition. De plus, chaque athlète membre d’un cadre doit se tenir en permanence à disposition pour des contrôles antidoping. Dans le cadre du système ADAMS, mis au point par la WADA, les athlètes membres de cadres nationaux doivent communiquer quotidiennement leur lieu de séjour ou l’endroit où ils se trouvent. Ils sont de cette façon susceptibles d’être contrôlés tous les jours.

Le Sprint se déroule sur un parcours composé d’une ascension avec une section de portage et d’une descente d’environ 100 mètres de dénivelé. Les athlètes doivent dans un premier temps couvrir une fois le parcours le plus rapidement possible. Sur la base des temps de course, les 30 meilleurs concurrents sont classés dans des «Heads» et la compétition se poursuit par confrontation directe (système KO). Les deux meilleurs de chaque Heads sont automatiquement qualifiés pour la suite. Les troisièmes et quatrièmes ont encore une chance de se qualifier pour la prochaine ronde sur la base de leur temps au prologue. Les 6 athlètes restants se mesurent les uns contre les autres en finale pour définir le vainqueur. Lors de tous les Heads, les athlètes courent les uns contre les autres sur le parcours. Les petites erreurs se paient cash dans la discipline du Sprint. Chaque fausse manœuvre ou un manque d'attention avec son matériel lors des transitions peut faire rétrograder le concurrent d'une ou plusieurs places. Le Sprint est disputé sur piste la plupart du temps, pour permettre aux spectateurs d'accompagner de près la compétition.

 

La compétition Vertical se dispute à la montée sur la piste. Les athlètes doivent franchir entre 600 et 900 mètres de dénivelé. Il s'agit d'une discipline idéale pour les nouveaux venus et les athlètes actifs dans d'autres sports. La discipline exige avant tout des capacités d'endurance et de résistance et il n’est pas nécessaire de disposer de grandes connaissances techniques.