copied 3d url is missing successfully copied to clipboard
  • SHOP EN LIGNE DYNAFIT Original
  • Échange gratuit dans les 30 jours
  • 66% des produits DYNAFIT sont fabriqués dans les Alpes

Ultra Running | 05.08.2019 | Veronika Wasza | Photo by PatitucciPhoto/ ALPSinsight

La Via Valais – un trail alpin de Verbier à Zermatt

225km et 14’000m de dénivelé à travers les Alpes valaisannes: la Via Valais relie les deux stations légendaires suisses de Verbier et Zermatt. L’itinéraire est divisé en neuf étapes, avec une moyenne de 24km à franchir chaque jour. Cela ne semble pas si impressionnant dans un premier temps, mais en y regardant de plus près, on constate que le parcours réserve de beaux et grands défis. Le terrain est technique et exigeant et l’organisme ressent de plus en plus le poids des kilomètres au fil des étapes. Et pour ceux qui pensent vraiment que c’est peu et qui en veulent encore plus, chaque étape offre la possibilité de gravir un «sommet bonus».

Vue d’ensemble de la Via Valais

Les randonneurs à pied ont le Tour du Mont Blanc, les randonneurs à ski la Haute Route. Et les traileurs et traileuses? Il n’existait pour eux jusqu’à ce jour aucun parcours de plusieurs jours à travers les Alpes digne de ce nom. Le moment était venu que cela change! Il est évidemment possible de courir sur le TMB ou le long de la Haute Route estivale, et certains le font déjà, mais ce n’est ici pas le propos. Notre objectif était de créer un nouvel itinéraire, car le Valais a encore beaucoup à offrir outre ces deux tracés légendaires. Nous-mêmes allons jusqu’à dire que les plus beaux sentiers de trail alpin au monde se trouvent en Valais, et c’est là une des raisons pour lesquelles nous avons créé la Via Valais, avec ses neuf étapes aussi magnifiques qu’exigeantes.

Comme pour la Haute Route classique, nous souhaitions aussi que notre traversée se termine à Zermatt. La station de Verbier constituait un excellent point de départ, car elle offre un accès à certains des plus beaux sentiers de randonnée de tout le Valais. Autre condition, nous ne souhaitions pas simplement suive le tracé de la Haute Route. Notre Via Valais se devait de posséder son itinéraire propre. Nous avons recherché des trails parfaitement adaptés à la course à pied, dessinés dans des terrains intéressants et variés et avec des décors alpins qui ne s'oublient pas.
En quelques endroits, le parcours suit des tronçons ou des variantes de la Haute Route. Le tracé permet aux traileurs et traileuses de se faire plaisir en permanence. Alors que la Haute Route longe principalement un seul pan des vallées visitées et suit une ligne plus ou moins directe vers le bas avant de remonter directement de l’autre côté, la Via Valais a plutôt tendance à accompagner le relief naturel du terrain. On remonte parfois les vallées et d’autres fois on les redescend. La Via Valais fait évoluer les sportifs en terrains de haute altitude, ce qui n'est pas le cas avec la Haute Route.

Sommets en option – un bonus pour les plus motivés

Souvent, les «petits» extras apportent une touche encore plus savoureuse à un plat déjà bien servi. Les heures, les mètres et la fatigue supplémentaires offerts par nos «sommets bonus» constituent un plus indéniable en termes de plaisir et de souvenirs. Janine, notre planificatrice d’itinéraire, a toujours un ou deux de ces sommets en tête au moment d'attaquer la journée. Après quelques heures de course dans les jambes, elle nous propose en bonus un petit sommet, juste comme ça, en passant. Ou elle demande simplement: «un petit détour, ça vous dirait?» On entend quelques légers gémissements dans un premier temps, mais la bonne humeur revient vite et nous acceptons avec enthousiasme ce défi supplémentaire. Même si les jambes sont déjà un peu lourdes, nous aurons ensuite la certitude que ce «sommet bonus» et les efforts consentis en valaient vraiment la peine!


Le tracé en lui-même à travers les Alpes valaisannes constitue déjà un sacré défi, mais il existe tellement de sommets attirants le long du parcours qu’il n’est presque pas possible d’en laisser certains de côté. Nous avons donc sélectionné pour chaque étape un «sommet bonus» pour les traileuses et traileurs les plus motivés. Le terrain y est en général encore plus technique et exigeant et il faut parfois franchir des passages d’escalade pour rejoindre la cime. Certains sommets représentent seulement un petit détour et se trouvent plus ou moins sur l'itinéraire normal, tandis que d’autres sont à gravir de préférence directement au lever du jour avant de s'attaquer à l'étape proprement dite. Le cinquième jour, il est par exemple possible de monter au Pigne de la Lé depuis la Cabane de Moiry. Après l’ascension du sommet, on revient au refuge ou l'on peut apprécier son deuxième café du jour, pour refaire le plein d'énergie avant de rejoindre Zinal. Lors de la septième étape également, nous n’avons pas résisté et avons fait le détour par l’Üssers Barrhorn. Avec son sommet situé à 3610m, il constitue le point culminant du plus haut sentier de randonnée entièrement balisé d’Europe. Ce bonus a encore prolongé une étape déjà assez éprouvante, et l'a de ce fait rendue encore plus belle.

 

Le Mettelhorn (3406m), rattaché à la dernière étape, est peut-être le plus beau «sommet bonus» de tout l’itinéraire. Une halte à l’auberge de montagne Trift, pour déguster un délicieux thé froid avant d'engager la dernière descente vers Zermatt, est indispensable. Mais ceux qui n’en ont toujours pas assez peuvent, avant de rejoindre la station, effectuer la belle ascension de presque 1100m de dénivelé jusqu’au sommet du Mettelhorn. Celui-ci offre un panorama à couper le souffle dominé par le majestueux Mont Cervin, et il est aussi possible depuis là de refaire tout l'itinéraire de la Via Valais: on bénéficie en effet d’une vue imprenable sur les chaines de montagnes qui surplombent les vallées et tout le parcours menant de Verbier à Zermatt.


En gravissant les «sommets bonus» de chaque étape, l’ensemble du tracé ne présente «que» 33,5km de plus à parcourir… sans oublier bien entendu les 4199m de dénivelé supplémentaires!

Via Valais: aperçu des étapes

1re étape: Verbier – Cabane d’Essertze: 29km, 1119m+/1113m-
2e étape: Cabane d‘Essertze – Cabane des Aiguilles Rouges: 30km, 1783m+/1178m-
3e étape: Cabane des Aiguilles Rouges – Cabane des Becs de Bosson: 25km, 2220m+/2052m-
4e étape: Cabane des Becs de Bosson – Cabane de Moiry: 17km, 868m+/1025m-
5e étape: Cabane de Moiry – Zinal: 24km, 1064m+/2215m-
6e étape: Zinal – refuge Turtmannhütte: 19km, 1687m+/841m-
7e étape: Refuge Turtmannhütte – Randa: 18km, 1376m+/2453m-  
8e étape: Randa – Mountain Lodge Ze Seewjinu: 25km, 2025m+/1171m-
9e étape: Mountain Lodge Ze Seewjinu – Zermatt: 27km, 1254m+/1942m-

Via Valais: les étapes en détail

1re étape: Verbier – Cabane d’Essertze

(29km, 1119m+ / 1113m-) La Via Valais commence à Verbier. On monte aux Ruinettes en télécabine, puis les premiers kilomètres se déroulent le long du Bisse de Levron. Les bisses sont des canaux d’acheminement d’eau historiques, et les sentiers au sol souple qui les longent sont parfaits pour la course à pied. Le Bisse de Levron est un grand classique et c’est un vrai plaisir de suivre son tracé en courant. Après avoir laissé derrière soi le domaine skiable de Verbier et passé le Col Termin, la région, avec le Col de Louvie, devient tout de suite plus sauvage.

2e étape: Cabane d’Essertze – Cabane des Aiguilles Rouges

Distance et dénivelé: 225 kilomètres et 14’000 mètres de dénivelé
Départ/arrivée: de Verbier 46° 05'28.3 "N 7° 15'09.4" E à Zermatt 46° 01'11.0 "N 7° 44'46.3" E
Exigences: niveau avancé / expérience alpine nécessaire
Aspects de sécurité importants: la traversée n’exige pas d’équipement supplémentaire spécial. Des chaussures de trail, des vêtements adaptés aux variations climatiques et des bâtons sont recommandés. Une très bonne condition physique, de l’expérience en montagne et des connaissances en orientation sont indispensables. L’itinéraire suit principalement des sentiers de randonnée alpine (balisage bleu et blanc), tracés dans des terrains techniques, avec certains passages requérant un pied sûr. (Liste de matériel complète du team ALPSInsight à l’adresse elevation.alpsinsight.com/via-valais-pack/)

 «Après avoir exploré entièrement à quatre reprises le terrain, nous avons pu dessiner la ligne idéale pour que tout roule parfaitement!» (Dan Patitucci)

 

La Via Valais est une aventure de plusieurs jours qui se déroule sur un parcours de 225km et 14’000m de dénivelé. Elle traverse certaines des plus belles régions des Alpes suisses et son arrivée a lieu au pied du majestueux Mont Cervin. Le terrain est technique et les cols et sommets élevés sont parfois très exigeants. De nombreux sentiers magnifiques et semblant parfois sans fin sont au menu. L’itinéraire est tracé de façon à pouvoir courir tout en appréciant les plus beaux panoramas, constitués des plus hauts sommets de Suisse, d’imposants glaciers et de magnifiques vallées sauvages. L’hébergement se fait en refuges de montagne et les plus motivés peuvent opter chaque jour pour un «sommet bonus» s’ils le souhaitent.

(30km, 1783m+ / 1178m-) La deuxième étape mène d’un refuge à l'autre, sans jamais descendre dans le fond des vallées parcourues. Une traversée sur les hauteurs du Val d’Hérémence nous dirige vers la Grande Dixence, le plus haut barrage-poids du monde. Une fois passé le barrage, on longe au plat le lac des Dix avant de monter vers le Pas de Chèvre et de basculer dans le Val d'Arolla pour rejoindre la Cabane des Aiguilles Rouges.

3e étape: Cabane des Aiguilles Rouges – Cabane des Becs de Bosson

(25km, 2220m+ / 2052m-) De la Cabane Aiguille Rouge, on descend directement vers la vallée à travers un paysage lunaire pour rejoindre le Lac Bleu. Notre itinéraire nous mène ensuite le long d'une traversée ascendante qui surplombe la vallée, avant d'engager la prochaine descente. On traverse alors une forêt de mélèzes pour rejoindre le petit village d’Evolène dans le Val d’Hérens. 1600m de dénivelé positif nous attendent alors entre Evolène et la Cabane des Becs de Bosson, en passant par le Pas de Lovégno.

(17k, 868m+ / 1025m-) A quick descent leads you from the pastel-colored countryside of the Becs de Bosson to the Lac de Lona. After a short climb, the colors in the landscape change completely. Warm earth tones make way for the Alpine gray in the mountains and the glacier landscape of the Val de Moiry. The blue of the small lake looks totally surreal. Our stage today ends with the climb across the moraine at the Cabane de Moiry refuge at 2,825 meters. The stage is somewhat shorter and has less vert as the other stages. So you have a little more time to relax, and from the terrace we could enjoy the view to the surrounding mountains and 4000ers.

4e étape: Cabane des Becs de Bosson – Cabane de Moiry

(17km, 868m+ / 1025m-) Une descente rapide nous fait passer du paysage aux accents pastel des Becs de Bosson au Lac de Lona. Après une courte montée, les couleurs et l’environnement changent du tout au tout. Les tons chauds et terreux font place au gris alpin des montagnes et glaciers alentour, en plein cœur du Val de Moiry. Le bleu cristallin du petit lac semble irréel. Notre étape du jour se termine avec une ascension longeant une moraine, jusqu'à la Cabane de Moiry à 2825m. L’étape du jour est un peu plus courte et présente moins de dénivelé que les autres, et il nous reste donc un peu de temps pour nous détendre. Nous apprécions depuis la terrasse du refuge le panorama à couper le souffle sur les 4000 de la région.

5e étape: Cabane de Moiry – Zinal

(24km, 1064m+ / 2215m-) La cinquième étape constitue une des journées les plus variées de la Via Valais – d’autant plus pour ceux qui décident de gravir le Pigne de la Lé, «sommet bonus» de l’étape. En optant pour cette ascension, on ajoute 600m de dénivelé au programme, avec un peu de course à pied et beaucoup d'escalade. Les sportifs et sportives à l'aise en escalade facile, le long d’arêtes alpines et en terrains exposés, ne devraient en aucun cas manquer ce détour. On passe à nouveau par le refuge à la descente, ce qui permet d’apprécier un deuxième petit déjeuner et de reprendre des forces pour la suite. De la Cabane de Moiry au village de Zinal, on descend tout d'abord avant de longer le lac de Moiry et rejoindre (500m+) le Col de Sorebois. Une longue traversée nous fait alors descendre jusqu’à Zinal.

6e étape: Zinal – refuge Turtmannhütte

(19km, 1687m+ / 841m-) Après avoir quitté Zinal, on ne traverse plus aucun village jusqu'à Randa. On suit tout d’abord (à la montée) la dernière descente de la célèbre course Sierre-Zinal, avant de rejoindre le Col de la Forcletta. On franchit ici la fameuse barrière de rösti (la frontière linguistique français-allemand) et on suit un sentier bordé de baies sauvages jusqu'au lac de Turtmann. On monte ensuite jusqu’au refuge Turtmannhütte ou notre prochain dortoir en altitude nous attend.

7e étape: Refuge Turtmannhütte – Randa

(18km, 1376m+ / 2453m-) L’étape reine de la Via Valais. C’est une journée dure et longue, avec un passage à 3610m d’altitude. À partir du refuge, on se retrouve rapidement dans un paysage alpin aride. Le détour de 90 minutes par le Barrhorn vaut tous les efforts! Du sommet, on redescend par le même itinéraire et on rejoint le Schölljoch, qui surplombe le passage clé de la Via Valais. La descente du col vers le glacier est exposée, des cordes et des échelles sont en place pour la sécurité. Une fois le Schölljoch passé, les traileurs et traileuses entament une longue descente (2000m-), entrecoupée cependant de quelques petites montées surprenantes.

8e étape: Randa – Mountain Lodge Ze Seewjinu

(25km, 2025m+ / 1171m-) Un fort dénivelé se trouve au programme de cette étape. Après la montée permettant de rejoindre le Sentier de l’Europe, le terrain commence à se faire un peu moins raide. Le beau tracé, plutôt facile et décontracté, offre un contraste intéressant par rapport à l’aventure de la veille. On vole littéralement et les kilomètres défilent rapidement. Le premier coup d’œil sur le majestueux Mont Cervin marque les esprits. On arrive alors au lac Grüensee pour un bain de pied des plus rafraichissants, avant de rejoindre à quelques pas le Mountain Lodge Ze Seewjinu, où l’on passe la nuit au-dessus de Zermatt.

9e étape: Mountain Lodge Ze Seewjinu – Zermatt

(27km, 1254m+ / 1942m-) Nous disposons d’une excellente raison pour ne pas rejoindre Zermatt directement: l’étape finale autour de la célèbre station est une des plus belles courses répertoriées dans notre guide Courir les montagnes suisses: 30 magnifiques parcours de trail running. Après un tronçon très agréable jusqu'à Zmutt, un petit hameau de montagne parfaitement entretenu et où l’on trouve du café et des snacks délicieux, on s’élance dans une montée de 800m de dénivelé pour rejoindre le haut sentier panoramique du Mont Cervin. Le tracé jusqu’à l’hôtel Trift est un des plus beaux itinéraires que le Valais a à nous offrir. Une petite halte est ici indispensable, pour apprécier l'excellent thé froid maison servi à l'hôtel. Il est ensuite possible de descendre directement à Zermatt depuis ce point. Mais pour ceux qui ne sont pas encore prêts à conclure leur Via Valais, il reste l’ascension du Mettelhorn pour un clap de fin inoubliable.

Témoignages sur la Via Valais

Le début, 1re étape, Verbier – Cabane d’Essertze: «Nous quittons Verbier le long du Bisse de Levron et tout se passe au mieux. Nous planifions cette aventure depuis plusieurs mois, dès la première idée, nous avons étudié les cartes et bien évidemment pris en compte les éventuels problèmes ou difficultés pouvant surgir. Et nous voilà maintenant en train de courir, pour de vrai. La réussite de notre entreprise dépend de nombreux facteurs: aurons-nous du beau temps? Nos jambes tiendront-elles le coup et surtout: les sentiers nous mèneront-ils vraiment là où nous voulons aller? Après une légère mise en jambes le long du bisse, l'environnement devient tout de suite plus sauvage. Le premier jour nous livre un avant-goût de ce qui nous attend tout au long de l’aventure: sentiers alpins, montées raides, sommets majestueux couverts de neige…» – Kim Strom

Le grand final, 9e étape, Mountain Lodge Ze Seewjinu – Zermatt: «À la fin de notre aventure, nous apprécions un thé froid à l’hôtel Trift avant de descendre vers Zermatt. Nous nous retrouvons en plein cœur de la civilisation en l’espace de 20 minutes. Le trail débouche directement sur la rue principale de Zermatt, avec ses restaurants très fréquentés, ses nombreux commerces et ses touristes aux cheveux fraichement lavés et aux vêtements tout propres. Je lance un coup d’œil sur mes chaussures sales et je n’ai qu’une envie, faire demi-tour et tout recommencer. Mais pour le moment je m’offre un immense burger!»– Kirra Balmanno (traileuse australienne et membre du team Via Valais)

Informations supplémentaires sur https://elevation.alpsinsight.com/via-valais/

À propos d’ALPSinsight
Le team ALPSinsight est composé de Kim Strom et de Dan et Janine Patitucci, tous créateurs professionnels de contenus abordant les sports alpins. PatitucciPhoto produit depuis 1997 des contenus spécialisés liés aux sports de montagne, destinés à une clientèle commerciale et rédactionnelle. Les trois membres ont fondé ALPSinsight et partagent depuis leur passion pour les montagnes suisses, au cœur desquelles ils ont élu domicile. L’équipe a publié en 2017 le guide de voyage Run the Alps Switzerland et le portail Elevation: The Alps Trail & Peak Running Resource. En tant que spécialistes et leaders dans l’univers du trail en Suisse, ils ont imaginé et conçu la Via Valais.