• SPEEDUP
  • Échange gratuit dans les 30 jours
  • Shop de marque Dynafit original

Les sports d’endurance alpins sont synonymes d'aventures et d'efforts en montagne: le goût de la neige poudreuse, les sensations perçues lors d’un long trail ou l’odeur du vent une fois arrivé au sommet... l'individu, le vécu et la nature se trouvent au centre de toutes les attentions. Notre mission est d’équiper les adeptes d'activités alpines avec les meilleurs produits possible. Nous faisons pour cela appel à des matières hautement techniques pour nos vêtements, souvent fabriqués à l’aide de fibres synthétiques pour assurer un maximum de confort lors d’efforts intenses. L’usure mécanique des vêtements fonctionnels, par exemple lors de leur lavage, libère des microplastiques qui ont un impact de plus en plus important sur l’environnement. Concilier le respect de l'environnement avec la mise en œuvre de matières performantes pour la pratique des sports de montagne est un défi qui nous tient particulièrement à cœur!

Comment les microplastiques sont-ils produits?

Les microplastiques sont de petites particules synthétiques, pouvant atteindre 5mm, qui polluent aussi bien les eaux que le sol. Similaires aux microplastiques, les microfibres se trouvant dans les tissus synthétiques (polyester, nylon, etc.) produisent le même effet dans la nature. À chaque fois qu’une pièce fabriquée en matière fonctionnelle synthétique est lavée (veste de protection, pantalon de randonnée, t-shirt de trail, etc.), une quantité de microfibres est libérée sous forme de minuscules fils de plastique en raison de la friction. Une seule pièce de vêtement peut perdre jusqu’à 1'500 fibres par cycle de lavage. Ces microplastiques s’écoulent ensuite dans les canalisations avec les eaux usées, avant de se retrouver dans les cours d’eau, les lacs ou les océans, car les stations d’épuration ne filtrent que partiellement ces particules.

Les sportifs transpirent, telle est la règle. Les matières fonctionnelles favorisent l’élimination de l’humidité lors de la pratique du ski de randonnée ou de la course à pied en montagne, et elles sèchent aussi beaucoup plus rapidement. Les athlètes bénéficient d’un confort accru, y compris lors d'efforts plus intenses. Les fibres synthétiques présentent de nombreux avantages et nous faisons donc aussi appel à ce type de produits en provenance de partenaires comme Gore®, Polartec® ou PrimaLoft®. À ce point, il existe un décalage entre la fonctionnalité et la protection de l’environnement. Chez DYNAFIT, nous sommes d’avis qu’une fonctionnalité élevée ne doit pas obligatoirement être polluante. C’est exactement sur ce point que nous souhaitons travailler et nous soutenons pour cette raison un projet de recherche sur l'éradication à long terme des microplastiques.

Fonctionnalité et impact environnemental

En accord avec le leitmotiv «ensemble pour plus d’efficacité», nous nous sommes joints à d’autres marques de sports de montagne pour former l'Industry Microfibre Consortium au sein de l'European Outdoor Group (EOG), afin de lutter activement contre la pollution de l’environnement par les microfibres. Dans les grandes lignes, l’objectif est de mieux comprendre le problème, d’effectuer des études détaillées et de trouver ensemble des solutions novatrices.


DYNAFIT s’engage effectivement dans deux projets de recherche, les effets de la pollution par les microfibres n’étant pas encore suffisamment connus jusqu’à ce jour. Les objectifs principaux des études conduites par l’Industry Microfibre Consortium de l’EOG sont de comprendre de quelle façon les fibres sont libérées, de connaitre le niveau de pollution réel provoqué par les microfibres et de savoir quels sont les principaux tissus impliqués. Une fois ces résultats connus, il s’agira de développer des solutions pour tous les acteurs de l’industrie.


Comment chaque personne peut-elle déjà contribuer individuellement au changement?


- Utilisation du sac de lavage Guppyfriend: cette première solution pratique évite, lors du lavage de vêtements synthétiques fonctionnels, le déversement de microfibres dans les cours d’eau, les lacs et les océans. Pour plus d’informations, rendez-vous à l’adresse www.guppyfriend.com


- Réduction de nombre de lavages: les vêtements fonctionnels n'ont pas besoin d'être lavés après chaque utilisation. Il suffit souvent de bien les aérer. Réduire la fréquence de lavage permet aussi d’économiser de l’eau et d’éviter la libération de microfibres due à la friction. Le vêtement subit en outre moins de contraintes mécaniques, ce qui prolonge sa durée de vie.


- Lavage en machines à ouverture frontale: celles-ci préservent mieux les vêtements que les machines à ouverture supérieure.


- Utilisation prolongée des vêtements: des vêtements usés peuvent souvent être réparés, au lieu d’en acquérir de nouveaux. Un cycle d'utilisation prolongé des vêtements contribue aussi à réduire la libération de microfibres dans la nature.

GEAR | 26.01.2018 | Dennis Forte

Microplastics: Mountain endurance sports and responsibility

Collective approach to fight microfibers