copied 3d url is missing successfully copied to clipboard
  • SHOP EN LIGNE DYNAFIT Original
  • 30 jours de retour gratuit
  • 55 % des produits DYNAFIT sont fabriqués dans les Alpes

18 sommets de 4000 m en 9 heures: un record à battre au Spaghetti Tour 

«Parfois on réussit, parfois on échoue» 

32 km, 4300 m de dénivelé et 18 sommets de plus de 4000 m – le légendaire «Spaghetti Tour» fait partie des plus belles courses de haute montagne des Alpes. De magnifiques sommets s’alignent fièrement ici, dont la Pointe Dufour (4634 m), point culminant de la Suisse. Cet itinéraire classique part de la cabane du Mont Rose au-dessus de Zermatt, longe la frontière entre l’Italie et la Suisse et se termine à la station supérieure du Petit Cervin.

C’est précisément ce parcours qu’ont choisi l’athlète DYNAFIT Andy Steindl (33 ans) et l’alpiniste Martin Anthamatten (38 ans) en juillet 2022 pour un projet hors du commun. Ce que des alpinistes chevronnés réalisent normalement en 3 à 5 jours, les deux Suisses ont tenté de le faire en moins de 9 heures, et battre ainsi le record de vitesse situé actuellement à 9 h 18 min, le tout d’une traite et sans assistance extérieure. À l’arrivée, seules 10 minutes les séparaient malheureusement du temps record.

18 sommets, 9 heures à disposition et 2 amis unis dans l’effort

Le Spaghetti Tour doit son nom aux refuges italiens qui offrent le gîte et le couvert aux alpinistes en chemin. Andy Steindl et Martin Anthamatten n’ont toutefois pas eu le temps de faire halte à ces bonnes adresses le 12 juillet 2022. Les deux compères s’étaient fixé comme objectif les 18 sommets de 4000 m en 9 heures, et battre ainsi le record établi par l’alpiniste français Benjamin Védrines.

Le coup d’envoi du projet a été donné le 12 juillet à 3 heures du matin. Andy et Martin sont partis de la cabane du Mont Rose (2882 m) en direction du premier sommet, le Nordend (4608 m). Mais les conditions météorologiques et d’enneigement défavorables se sont vite révélées être leur plus grand défi sur le chemin du record. Le peu de neige, de nombreux passages verglacés et des températures élevées pendant la journée ont exigé de grosses dépenses d’énergie de la part des deux athlètes.

Andy et Martin ont atteint leur objectif, le Petit Cervin dans la région de Zermatt également (3817 m), après 9 h 28 min d’effort, manquant ainsi le temps record de Védrines de seulement 10 minutes.

Passée la première déception, Andy y voit moins une tentative de record échouée qu’une performance exceptionnelle et une aventure unique qu’il a pu vivre avec un ami proche.

«Bien sûr que notre objectif était de battre le record du Spaghetti Tour. Nous étions néanmoins conscients qu’il serait difficile, en tant qu’équipe, d’aller plus vite qu’un alpiniste en solo. Malgré tout, nous étions déçus de manquer notre objectif de seulement 10 minutes. Mais maintenant, je suis juste reconnaissant et heureux de cette incroyable journée. Nous avons tout donné et au final, ce qui compte, c’est l’expérience en elle-même, l’aventure et le fait d’être de retour en bonne santé.»  

Un parcours habitué aux records

En 2015 déjà, Andy Steindl et l’alpiniste suisse de l’extrême Ueli Steck avaient établi une référence chronométrée sur le Spaghetti Tour. Ils avaient relié les 18 sommets du circuit en 14 h 35 min – déjà un exploit à l’époque! Ce temps n’a été battu que cinq ans plus tard par les alpinistes bernois Adrian Zurbrügg et Nicolas Hojac. Le record actuel est détenu par Benjamin Védrines avec 9 h 18 min par l’itinéraire classique.

À propos d’Andy Steindl – chasseur de sommets et de records

Andy Steindl est né au pied du fameux Mont Cervin. Il a gravi le célèbre sommet à 14 ans déjà, en compagnie de sa mère et de son père, lui aussi guide de haute montagne. Sa passion pour les Alpes était née, tout comme son besoin de hauteur et de vitesse. Au bénéfice d’un brevet de guide de haute montagne et de ski, Andreas était jusqu’à l’hiver 2018 membre de l’équipe nationale suisse de ski-alpinisme. Depuis 2019, l’athlète d’aujourd’hui 33 ans se lance régulièrement dans de nouveaux projets en haute montagne en tant qu’athlète officiel du team DYNAFIT, faisant ainsi honneur à la devise #SPEEDUP.    

 

Andy Steindl a prouvé son talent pour les temps records sur le Spaghetti Tour, mais ce n’est de loin pas son seul exploit dans ce domaine. Le Valaisan a ainsi battu un record de vitesse au Mont-Blanc en 2019. En compagnie de l’Italien François Cazzanelli, il a gravi le plus haut sommet des Alpes par l’intégrale du Peutérey et est redescendu dans la vallée à une vitesse extraordinaire. Les deux guides de haute montagne ont réalisé leur exploit (45 km et 4300 m de dénivelé) sur la plus longue arête des Alpes dans un temps record de 15 h 55 min aller-retour. Son record au Cervin – qu’il a déjà gravi 115 fois – fait aussi partie des réalisations marquantes du grimpeur suisse: Steindl a fait le 27 août 2018 l’aller-retour de la place de l’église de Zermatt au sommet de la célèbre montagne (22,8 km et près de 3000 m de dénivelé) en moins de quatre heures (3 h 59 min 52 s). À noter que ce n’est pas là l’unique record qu’il a établi sur le Cervin: ici aussi en compagnie de François Cazzanelli, il a enchainé le 12 septembre 2018 les quatre arêtes du magnifique sommet en seulement 16 h 4 min.

«Je dois pouvoir compter à 100% sur mon équipement pour des projets comme la tentative de record sur le Spaghetti Tour.Tout ce qui ne fonctionne pas coûte du temps et de l’énergie.Lors de mes courses en haute montagne, j’ai par exemple toujours avec moi la veste Transalper Gore-Tex de DYNAFIT.Elle est extrêmement légère, respirante et 100% imperméable.Je suis de cette façon parfaitement équipé, aussi bien en cas de forte pluie que de températures changeantes, et aussi lors d’efforts intenses en montée.» 

#SPEEDUP

DYNAFIT soutient ce sportif d’exception dans ses projets et l’équipe avec du matériel performant pour relever ses défis alpins.La légèreté, la fonctionnalité et la fiabilité sont ici primordiales.

xxx