• SPEEDUP
  • Échange gratuit dans les 30 jours
  • Shop de marque Dynafit original

Il fait sombre dehors, c’est humide et brumeux. Nous partons à quatre heures précises, somnolents et silencieux, mais heureux de pouvoir bientôt admirer un magnifique lever du soleil depuis le sommet. La société de tourisme de l’Ötztal nous a gentiment organisé des véhicules tout-terrain, que nous apprécions particulièrement un peu plus tard, quand nous atteignons le domaine skiable et que nous devons traverser des torrents de montagne caillouteux au milieu du brouillard, avec seulement cinq mètres de visibilité. Nous atteignons notre but à 4 h 30, les 300 derniers mètres de dénivelé doivent être franchis à pied. Nous renonçons pour le moment, en raison de la température glaciale, du brouillard et de l’humidité. Nous décidons d’attendre jusqu’à ce que la brume se retire… une heure, deux heures… nous apprécions particulièrement le copieux pique-nique préparé par le personnel de l'hôtel Enzian… trois heures. Nous nous emballons dans nos doudounes chaudes et attendons encore quatre heures de plus, pour voir enfin le brouillard se dissiper petit à petit. Il est midi quand nous réussissons enfin à partir. Notre journée est heureusement récompensée par un panorama extraordinaire qui s'étend jusqu'aux Dolomites, par des formations nuageuses mystiques et par de magnifiques prises de vue.

Ce pronostic était moyen à mauvais... voire très mauvais. Motivés et pleins d'énergie après notre (enfin) premier petit déjeuner à l’hôtel Enzian, nous empruntons les remontées mécaniques de Hohe Mut pour notre dernier jour de shooting. Arrivés au sommet de Hohe Mut à 2’670m d’altitude, nous prenons chacun notre baluchon et partons à pied en direction du spot parfait. La vue sur le glacier est spectaculaire, tout comme celle en direction de Rotmoostal. C’est l’endroit parfait pour notre shooting du segment Ultra. Mais trois minutes plus tard, tout disparaît au cœur d’un épais brouillard. Nous espérons une amélioration, mais rien ne se passe. Nous nous abritons alors dans un des refuges favoris de la région pour la tenue de mariages: le Hohe Mut Alm, qui se trouve juste à côté des remontées mécaniques et où nous attendons jusqu’à midi en espérant que la brume se dissipe. Nous bénéficions d’une fenêtre de 45 minutes et en profitons pour prendre un maximum de photos avec le paysage en arrière-fond. Le temps imparti par dame Nature est malheureusement déjà écoulé et les nuages et le brouillard remontent rapidement depuis la vallée. C'est la bonne heure pour quitter les lieux, la météo en montagne a une fois de plus été imprévisible.

Les prévisions météo sont excellentes et l’ambiance est bonne, l’équipe et les navettes sont prêtes à partir. Nous atteignons le premier site après un trajet rapide mais un peu chaotique, effectué dans un Defender de 20 ans, le tout par un grand ciel bleu. Bien qu’il soit encore très tôt et que les prairies sont encore humides de rosée, nous bénéficions d’une température aussi surprenante qu’agréable. Un panorama incroyable nous attend entre la station intermédiaire de Hohe Mut et le refuge Schönwies – même si au moins 600m de dénivelé nous séparent encore du sommet.

 

Le déjeuner sera servi à 2’450m d’altitude au refuge Karlsruher, avec des mets régionaux qui nous donneront toute l’énergie nécessaire pour le shooting de l’après-midi. Nouvel endroit, nouveau défi. Un peu plus bas, dans le bois de Zirben, nous rencontrons de magnifiques trails forestiers. Une petite averse interrompt notre programme durant un bref instant, mais les nuages repartent aussi vite qu'ils sont venus. Nous poursuivons sur le sentier dans la forêt et rejoignons un petit plateau après une courte montée. Notre première journée est couronnée à cet endroit par un magnifique coucher de soleil.

Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt, pensions-nous

Alpine Running | 20.09.2017 | Beatrice Lederer

Tous ceux qui se sont déjà rendus dans l’Ötztal en été connaissent certainement les belles vallées qui se cachent derrière la célèbre station de ski d'Obergurgl. Pâturages verdoyants, chutes d'eau spectaculaires, vues sur les glaciers, sommets imposants et trails fascinants – un décor idéal pour le shooting photo de la nouvelle collection DYNAFIT été 2018.

Toutes les bonnes choses vont par trois, selon le dicton

Les prévisions météo sont réjouissantes pour notre deuxième jour programmé au sommet du Wurmkogel. Nous décidons donc de nous lever tôt pour prendre quelques photos au lever du soleil. Se lever tôt dans ce cas veut dire sortir du lit à trois heures du matin. Rien d’extraordinaire pour Martin Scheiber, notre guide local et grand connaisseur des Alpes de l’Ötztal – c’est même tout à fait normal pour lui, en tant que propriétaire d'une boulangerie. Nous autres sommes par contre encore assez fatigués à ces heures.

Nous sommes en fin de compte très satisfaits du résultat de notre travail. La société de tourisme de l'Ötztal et le team4tourism nous ont reçus et épaulés de façon extrêmement professionnelle durant ces trois jours de shooting, nous leur en sommes très reconnaissants. Notre guide Martin Scheiber mérite aussi une mention spéciale, lui qui nous a accompagnés et conseillés durant l'entier de ce séjour.

 

Nous retournerons à coup sûr dans l’Ötztal. La région n’est pas seulement un paradis pour les skieurs en hiver, mais également pour les adeptes de trail alpin en été!
Ceux qui doivent encore s’en convaincre peuvent aussi admirer les photos du GletscherRun.

Alpine Running Hommes
Alpine Running Femmes
Alpine Running Femmes
Alpine Running Hommes

Photoshoot summer 2018 collection